L’Évangile et l’entreprise Une histoire des patrons chrétiens Marie-Emmanuelle Chessel et al.

L’Évangile et l’entreprise
Une histoire des patrons chrétiens
Marie-Emmanuelle Chessel, Nicolas de Bremond d’Ars, André Grelon
Mars 2018, 384 pages, 26 €


Retrouver les informations sur l’ouvrage/commander : L’Evangile et l’entreprise

Présentation :

Jusqu’ici peu étudié, le mouvement patronal chrétien a pourtant laissé une empreinte profonde sur l’éthique des affaires, y compris dans la lutte contre la corruption depuis les années 1990. Ni une institution de l’Église, ni un organisme représentatif, ni un club de chefs d’entreprise, se voulant avant tout un mouvement de pensée, il s’incarne aujourd’hui dans une organisation, les Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), issue de la transformation, durant les années 1940, d’une fédération de syndicats catholiques professionnels créée en 1926.

À partir d’archives inédites et d’entretiens, les auteurs analysent l’engagement de ces patrons pour qui diriger rime avec servir. Ils apportent un éclairage neuf sur l’histoire des entreprises à l’époque contemporaine, sur l’influence de la doctrine sociale de l’Église et de Vatican II sur une partie des élites catholiques, et sur les dilemmes de l’Église face à la déchristianisation et au triomphe du capitalisme.

Marie-Emmanuelle Chessel, historienne, est directrice de recherche au CNRS (Sciences Po, CSO). Nicolas de Bremond d’Ars, sociologue, est chercheur associé au CéSor (EHESS) et prêtre catholique. André Grelon est sociologue et directeur d’études à l’EHESS (CMH).

Sommaire :

Introduction – Éthique des affaires et identités croisées
Marie-Emmanuelle Chessel
Le prisme des organisations patronales chrétiennes
Approches patronales, histoire religieuse, étude des élites

Chapitre 1 – Organiser une nébuleuse de professions catholiques (premier XXe siècle)
André Grelon
Des premières années fondatrices
La fusion de deux groupements professionnels catholiques
Un publiciste du catholicisme social : Joseph Zamanski
La mise en œuvre de la CFP : un engagement de tous les instants de l’équipe dirigeante
Les années 1930 : un second souffle
Une nouvelle organisation
Naissance du comité directeur
Les événements de 1936
La CFP à la fin des années 1930
De la guerre à l’après-guerre : la mutation de la CFP
Anticiper le conflit
S’adapter au contexte nouveau de l’Occupation et de l’État français
Le risque de dissolution
Après la guerre : redémarrer comme avant ?
Conclusion

Chapitre 2 – Un patronat chrétien à la recherche d’une nouvelle identité (années 1950-1960)
Marie-Emmanuelle Chessel
Une nouvelle équipe, une politique d’expansion
Autour d’Émile Decré, un renouvellement de l’équipe dirigeante
Une politique d’expansion
« Un patronat aux dimensions du monde »
Autour de l’Uniapac, confédération d’organisations patronales chrétiennes
Dialogue avec les protestants et Concile Vatican II
Spirituel ou politique ? Débats autour des orientations du CFPC
Action publique ou action spirituelle
Les conseillers ecclésiastiques partie prenante
À propos du « politique »
Face à la crise : l’affirmation d’un mouvement animé entièrement par des laïcs
Conclusion

Chapitre 3 – Les évêques, les patrons et le monde ouvrier
Marie-Emmanuelle Chessel
L’Action catholique ouvrière, priorité des évêques
Les évêques et la revalorisation du mouvement patronal chrétien
À Lille, un « feu vert » très clair au CFPC
Évêques-patrons : à la recherche d’un dialogue
Les évêques, l’action catholique et les aumôniers jésuites
Des groupes de travail ad hoc à l’initiative des évêques
Le CFPC et les évêques
Des patrons « trahis par l’église » durant les « années 68 »
Autour de la Mission ouvrière (1969)
Autour d’un prêtre-ouvrier (1970)
Autour d’un tract de l’Action catholique ouvrière (1971)
Conclusion

Chapitre 4 – En première ligne sur les questions de formation
Marie-Emmanuelle Chessel
Une formation continue pour les petits patrons : l’École du chef d’entreprise (années 1950-1960)
Une école pour les fils de patrons de province
Un enseignement doctrinal ?
Former les patrons : une diversité de formules
La formation des militants
Une diffusion inédite de la méthode des cas
La formation des chefs d’entreprise et l’aide au développement
L’impossible mutation et la disparition de l’École
Deux alliances : l’armée et le milieu de l’enseignement de la gestion
Chute des effectifs et redéfinition des programmes
Le soutien de l’Amicale des anciens élèves
Conclusion

Chapitre 5 – Au cœur des sections, l’activité des patrons chrétiens
Marie-Emmanuelle Chessel et Nicolas de Bremond d’Ars
Origines et évolutions d’une forme organisationnelle (années 1930-1950)
Les cercles d’études catholiques : un répertoire dormant
Durant les années 1940 : la réactivation d’un répertoire dormant
Les sections durant les années 1950 : une réalité diversifiée
Des sections au siège : la circulation du savoir au CFPC (années 1950-1990)
La commission des études et ses programmes de travail
De la section au mouvement national
La vie discrète des sections (années 1950-1990)
Les usages du compte rendu de section
Le travail dans la section : organisation et réflexion
Le sens de l’engagement
Conclusion

Chapitre 6 – Une vision chrétienne de l’entreprise ?
Marie-Emmanuelle Chessel
Au-delà de la doctrine sociale de l’Église
« L’esprit authentique de l’Évangile »
De l’autorité au Plan
Morale, éthique, justice
Autour de la réforme de l’entreprise : une parole légitimée
Expériences et initiatives sur l’intéressement
Débats sur la « réforme de l’entreprise » durant les années 1960
Une reconnaissance publique légitimante
Quelles relations avec le CNPF ?
Les relations institutionnelles entre CPFC et CNPF
Des prises de position « en marge » mais pas « contre »
Yvon Chotard au CNPF
Le CFPC au CNPF : une représentativité sous condition
Conclusion

Chapitre 7 – Depuis les années 1980, un nouveau cap
De la lutte contre la corruption à la spiritualité assumée
Nicolas de Bremond d’Ars
Un tournant progressif
La transition des années 1980
Renouvellement et mutations. Les années Courtaigne
Un nouveau positionnement chrétien
L’insertion dans le paysage institutionnel
Du privé au public, et retour. La campagne contre la corruption
Le contexte de lancement d’une campagne
Une grande campagne contre la corruption
Après la campagne : le « retour sur soi » dans les années 1990
La vie spirituelle au CFPC depuis les années 1980
Le conseiller spirituel des années 1980 et 1990
Les assises nationales : un « baptême »
Le mouvement patronal chrétien dans le nouveau millénaire
Conclusion

Conclusion – Comprendre l’engagement des patrons chrétiens
Marie-Emmanuelle Chessel
L’identité particulière du mouvement patronal chrétien
Le sens d’un engagement
À la recherche d’un autre libéralisme

Annexe – Une enquête sur un mouvement patronal chrétien
Congrès et assises du mouvement patronal chrétien depuis 1930
Présidents et conseillers du mouvement (1926-2017)

Sources
Sources imprimées
Archives
Entretiens

Bibliographie

Liste des principaux sigles

Index des noms de personnes


Vous aimerez aussi...